🔥 NOUVEAU | Le soin coupeur de feu pour soigner les brûlures, ZONA est à 35€ seulement. EN SAVOIR PLUS

Le danger de la méditation | Retour d’expérience

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Sommaire

On vante partout les mérites de la médiation. Les livres sur le sujet foisonnent, et l’on peut la pratiquer facilement via youtube, les applications mobiles, et les groupes de méditation.

Mais on ne parle jamais de ses effets indésirables et des précautions à prendre lorsqu’on médite.

C’est pourquoi j’ai souhaité vous partager mon expérience de la méditation, et l’impacte néfaste qu’elle a eu sur moi. Je parle ici de ses dangers selon une approche ésotérique. Je ne suis pas médecin, et je n’ai pas réalisé d’étude.

Vous pouvez par ailleurs consulter ces 2 autres articles qui traitent des dangers de la méditation selon un point de vue plus scientifique :

simon-migaj
credit : Simon Migaj

Au commencement

Magnétiseuse de profession, je médite afin de me centrer et de m’enraciner. Également de nature hypersensible, j’ai toujours été en proie à mes émotions.

J’ai donc commencé à pratiquer la méditation afin de me relaxer dans un premier temps, puis de me détacher des choses futiles qui me perturbaient.

Je pratique cette discipline depuis 3 ans. Au début j’y consacrais 30 minutes par semaine, puis 5 minutes par jours, et enfin 30 minutes.

Pourquoi danger ?

La médiation a agit comme un retour de bâton en ce qui me concerne. Dès que je pratiquais des visualisations de gratitude, de détachement, ou bien de relaxation, c’est tout l’inverse que mon esprit me faisait ressentir.

Aussitôt après une séance s’en suivait un état de calme et de douceur. Puis d’énervement, et de grand vide inexplicable 2 ou 3 heures plus tard.

Au fil du temps j’ai commencé à me détacher du matériel, au point que tout objet me semblait inutile (même ceux servant ma passion comme le design). 

Puis j’ai commencé à voir le mal en chacun et en chaque chose, un peu comme si tout était devenu fade.

Au début j’ai pensé que je devais traverser une énième phase de transformation intérieure et que je devais subir cet état afin d’évoluer. Les semaines passant mon humour avait disparu, mon intérêt pour mon métier aussi, et l’amour de mes proches ne me comblait plus.

C’est un peu comme si la méditation avait lissé mes émotions.

Retour à l’état normal

photo eau
Crédit : Levi XU

Écouter son intuition

C’est en écoutant ma voix intérieure, et la « flème » soudaine qui me gagnait à l’idée de me rendre sur mon tapis de méditation, que j’ai pu cerner que le problème venait sans doute de cette discipline.

J’ai commencé à espacer ma pratique, et à constater que ma joie de vivre et mon humour revenait petit à petit.

Se protéger avant de méditer

Je vous conseille vivement de vous protéger avant de pratiquer la méditation. Pourquoi me demanderez vous ? Parce qu’en méditant vous augmentez votre vibration, et vous agissez un peu comme un phare dans la nuit. Que vous y croyez ou pas, certains esprits, certaines entités sont attirés par l’énergie que vous dégagez lorsque vous méditez.

Pour vous protéger vous pouvez consulter l’article : Comment purifier sa maison des énergies négatives.

Couper les liens psychiques

Si vous êtes adepte de la méditation guidée, je vous conseille également de couper les liens psychiques qui vous relient au méditant, d’autant plus si vous pratiquez régulièrement.

Lorsque vous méditez avec la voix de quelqu’un d’autre, vous créez un sorte de cordon éthérique, un lien énergétique qui vous relie à cette personne et avec son lot de problème.

Si vous ne savez pas comment couper les liens psychiques, vous pouvez consulter mon article qui vous explique une méthode simple en cliquant ici.

Conclusion

Regarder son intériorité avec excès peut devenir infructueux, j’en ai fait l’expérience.

Si la méditation est devenue une addiction, et que vous ne vous sentez pas à votre place sur terre, essayez plutôt une visualisation d’enracinement.

En tant qu’être humain, nous sommes des êtres émotionnels. Fuir ses émotions pour ne plus les ressentir n’est pas humain.

Protégez vous avant de méditer, et n‘hésitez pas à partager vos expériences en commentaire.

Vous avez aimé cet article ?
Partagez-le avec vos collègues ou amis

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Laisser un commentaire

Bonjour, je suis Céline

Je suis magnétiseuse.
Sur ce blog je partage mes ressources et mon expérience dans la pratique du magnétisme, et du développement personnel.

À la recherche d'un bon magnétiseur ?

Pas de magie, juste du concret, un soin énergétique relance le processus naturel d’auto-guérison, et boost la vitalité, pensez y !

Vous avez fait le bon choix

Inscrivez-vous à la Newsletter* et recevez des outils gratuits, des promos, et des conseils non visibles sur le blog.